Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Construction Maison Valencin Nord Isère - Maisons GEM

On a trouvé un terrain : novembre 2006

16 Janvier 2008, 13:50pm

Publié par nadsa

Parallèlement à ces recherches, on a aussi fait estimer notre appartement, pour connaître notre budget.
On reparlera des détails du financement plus loin. C’est très drôle aussi, vous verrez. On a d’abord demandé à une agence près de chez nous, un peu au hasard, la dame avait l’air sérieuse, on est bien tombé. On a demandé à l’agence qui nous avait vendu l’appartement (c’était du VEFA, du neuf en construction).
 
Puis on a demandé au notaire, qui est au courant de beaucoup de choses. Et le bouche à oreille, à la campagne, ça marche plutôt. C’est lui qui nous a parlé d’un projet de lotissement, dont il avait récupérer le dossier. Et qui n’allait pas tarder à se mettre en place. Et qu’il nous appellerait quand il en saurait plus. C’était en septembre 2006.
 
On était dans nos recherches jusqu’au coup, et on n’avait rien trouvé, quand il nous a rappelé fin octobre 2006. On le rencontre, il nous montre les plans, on visite les terrains. C’est un petit lotissement de 7 maisons. Quelques uns sont déjà réservés ! Le permis de lotir a été déposé, c’est soi-disant un projet rapide (on verra plus tard que non).
 
Petit hic : on est en zone rurale, le plus petit terrain fait 1300 m2, on ne passera pas côté budget. C’est à Valencin, on connaît le coin, à 5 min d’Heyrieux, pas loin de la gare, ni de Lyon. Le terrain est très bien, plat ou presque, pas en zone inondable, il y a le tout à l'égoût, ça nous plaît ! Seule gêne : les avions. Mais comme on ne peut pas tout avoir, il va falloir faire un effort !
 
On ne risque rien à demander. On rencontre le lotisseur, René Béranger. Mais ce n’est pas aussi simple que cela. En théorie, le terrain est libre-constructeur ; seulement en pratique, Ce monsieur est aussi commercial chez les maisons Gem, et il a monté sa propre société de lotisseur à côté.
 
Le prix du terrain est de 180.000 euros viabilisé pour 1300 m2. Il ne reste qu’un terrain. Trop cher pour nous ! Puisqu'on est là, on regarde quand même les maisons. Le vendeur nous montre les différents plans de maison, et les tarifs. Il y a 2 plans de maison de plain pied qui nous plaisent, dont une en L, qui s’adapte particulièrement bien au terrain. Reste à voir le prix, la maison, les plus-values (pensez aux pentes de toit du POS, aux débords de toît, aux tuiles, au chauffage, norme vivrelec par ex) et les VRD. Les frais de notaire pour le terrain. Miracle, ça rentre dans notre budget (serré, serré, il ne faudra pas rajouter beaucoup de choses). 
 
Encore 2-3 rencontres, pour peaufiner les plans et les tarifs. On a le droit de faire des changements, déplacer les cloisons, intervertir une fenêtre, sans coût supplémentaire. On change une porte fenêtre en baie vitrée, belle plus value (mais ça vaut la peine, les fenêtres sont petites). L’architecte fait un projet de plan, on se rencontre, ça nous convient, le prix aussi.
 
On se renseigne sur les maisons GEM ; rien trouvé sur Internet. Ni positif, ni négatif. La banque nous en parle, mais pas en bien. On nous conseille de prendre un autre constructeur. Et plus tard nous n’avons pas eu de bons échos. Seulement le terrain nous plaît beaucoup, la maison nous convient, et c’est à prendre ou à laisser. Avec méfiance (à juste titre d’ailleurs), on tente l’aventure quand même.
 
Car dans l’ancien, on ne trouve rien dans la région à moins de 300.000 euros sans FN, pour un état moyennement correct, 90 m2, sur 600 m2 de terrain, avec des trucs à refaire. et les terrains flambent !!
 
Avec ce projet de construction, on nous propose une maison bien située, sur 1300m2 de terrain (quoique 800 nous aurait suffit), de 100 m2 habitable, + 30 m2 de garage, chauffage au sol dans le salon- salle à manger et la cuisine, une baie vitrée, et c’est neuf. Evidement, à ce prix là, on a toutes les peintures à faire, intérieures (murs, plafonds), et extérieures (volets, dessous de toit), et chappe lisse dans les chambres. On mettra la main à la pâte, et comme c’est du plain pied, ce sera plus facile.
 

Commenter cet article